Les aides auditives sont en perpétuelle évolution.
Elles deviennent de plus en plus discrètes et performantes tout en gagnant en fiabilité.

Grâce aux technologies numériques, elles arrivent à se  faire totalement oublier, permettant ainsi d’en tirer une entière satisfaction auditive. Toutes fonctionnent sur le même principe :

  • des micros ultra performants qui captent le son environnant,
  • une puce numérique qui effectue des milliards de calcul à la seconde pour différencier la  parole du bruit,
  • un écouteur haute fréquence qui restitue le son traité dans le conduit auditif.

Actuellement il existe 3 types d’aides auditives :

20% en France

Intra auriculaire

Hyper miniaturisé, la totalité de l’appareil est introduit dans le conduit.
Les plus : discrétion, utilisation de l’amplification naturelle de l’oreille.
Les moins : fragilité, faible autonomie de la pile, demande plus d’entretien, sensation d’oreille bouchée

appIntra

30% en France

Contours d’oreille

L’appareil est posé sur l’oreille, un tube le relie à l’embout auriculaire afin de véhiculer le son dans le conduit auditif
Les plus : robustesse, excellente autonomie de la pile, facilité de manipulation, haute technologie.
Les moins : moins discret.

contour

50% en France

Ecouteurs déportés

L’écouteur de l’appareil se trouve dans le conduit auditif afin d’avoir un tube plus fin et discret que pour les contours.
Les plus : discrétion, haute technologie, puissant.
Les moins : entretien de l’écouteur, autonomie moyenne de la pile.

ecouteurDeporte